Un livre :  » dépistage du cancer du sein, la grande illusion « 

DÉPISTAGE DU CANCER DU SEIN : LA GRANDE ILLUSION Dr Bernard Duperray
Parution 29 août 2019

«Le dépistage du cancer du sein ou l’art de rendre malades des femmes bien portantes et de donner l’illusion de les avoir guéries.» Dr Bernard Duperray

Lecteur, je te préviens, si tu veux aller à la Vérité comme la flèche à la cible, ne lis pas.

Si tu veux connaître l'ivresse de la certitude, n'ouvre pas ces pages. Si tu vises la divine satisfaction d'être conforté dans tes convictions par des affirmations, passe ton chemin.

Mais si la réflexion contre-intuitive te fait crever de bonheur, si le raisonnement à rebours du dogme t'émoustille, alors vas-y.

Cet ouvrage est une légitime défense contre la sottise de théories figées sur le cancer du sein et son dépistage qu'on a cru gravées dans le marbre.

Tout d'abord, lecteur, il te faudra du courage, car toutes tes croyances englouties de force dans la fureur des campagnes médiatiques terrorisantes et la coercition de thuriféraires du dépistage, sclérosés et pétris de convictions, vont être mises à mal.

Non, diagnostiquer plus tôt ne fait pas guérir mieux, non le dépistage ne sauve pas la vie, non il ne fait pas moins mourir, non on ne sera pas moins gravement malade et non on ne sera pas moins sévèrement traité. Désolée ô lecteur bien aimé.

Attends-toi à l'inattendu! Tu rencontreras un invité surprise, le surdiagnostic, cet indésirable, cet inutile cancer détecté qui se gave du dépistage et fait se gonfler de fierté les autorités sanitaires dans d'apparents succès.

Tu découvriras que plus on cherche, plus on trouve, et le plus souvent des choses dont on ne sait que faire, qui ne feront pas te porter mieux. On n'a pas trouvé ce qu'on attendait mais on a trouvé ce qu'on n'attendait pas : pas de victoire espérée sur les décès, mais un bourbier imprévu de vaines sur-détections.

Ici, il s'agit de tout balayer, de repenser à contre-courant, de questionner : Qu'est-ce qu'un cancer? Quelle est sa définition ? A partir de quand est-on malade ? Où est la maladie mortelle et où l'anodine, qu'il ne faut pas détecter ? Peux-tu vivre avec un cancer sans le débusquer à tout prix ? Serait-ce même mieux pour toi ? Le cancer surdiagnostiqué et la maladie cancéreuse évolutive sont-ils deux maladies différentes, ou deux expressions différentes d'interactions entre toi, l'hôte, et un processus pathologique qui t'atteint?

Si tu as le courage, lecteur, d'abandonner la vision mécaniciste de l'évolution cancéreuse unidirectionnelle, opportunément rabâchée pendant les précédentes décennies par l'église de dépistologie, si tu es prêt à fournir l'effort nécessaire pour comprendre que la cellule cancéreuse ne constitue pas la première marche d'une maladie évoluant inéluctablement vers la mort, mais qu'il existe un buisson de possibilités, des régressions, des stagnations, des évolutions plus ou moins lentes, alors tu seras emporté par la lecture de cet opus qui est un drôle d'oiseau.

Il ne se pose jamais, il plane pour te montrer le terrain des faits, puis pour t'orienter, lecteur, vers de plus vastes espaces de pensée sur le devenir des tumeurs, non encore défrichés, faits davantage de questionnements et de défis intellectuels, que de stériles schémas et réponses toute faites.

Tu es devant un casse-tête, celui de comprendre de nouveaux paradigmes d'une maladie loin d'être maîtrisée.... Tout est à découvrir.

Contact Presse ; communiqué de presse ci-dessous

Caroline Roche
04 66 53 53 68
06 98 86 48 21 presse@thierrysouccar.com

Laisser un commentaire