Affiche Cochrane/Baum

Cette affiche est réalisée à partir de la méta-analyse Cochrane, ainsi qu'à partir de l'étude de M.Baum sur les conséquences du dépistage lorsqu'on intègre dans l'évaluation les effets des traitements.

Données Cochrane

La Collaboration Cochrane (actuellement organisation Cochrane) est une organisation à but non lucratif composée de chercheurs volontaires, internationaux et indépendants de tous liens d’intérêts financiers avec l’industrie pharmaceutique. Cette collaboration a pour but d’organiser de manière systématique les informations et les données scientifiques dans la recherche médicale, fondées sur des essais cliniques correctement menés. Les données scientifiquement validées sont résumées de manière accessible et publiées dans la bibliothèque Cochrane (Cochrane library).

Pour évaluer ce que produit un dépistage et apprécier la balance bénéfices-risques, les chercheurs ont rassemblé toutes les études déjà réalisées sur le dépistage, qui avaient inclus 600 000 femmes au total – dépistées et non dépistées. Pour comparer les avantages et les inconvénients de chaque situation, ils ont combiné les résultats de l’ensemble des études menées depuis les années 1970. Et afin que leurs constatations soient plus explicites, ils les ont projetées sur deux populations fictives de 2 000 femmes, sous la forme d’un « visuel à points ».

Chaque point correspond à une femme. Les chercheurs de la Collaboration Cochrane font ainsi figurer les surdiagnostics (points en rouge), les fausses alertes (points en bleu), le décès évité (point doré), les décès (points en noir), afin que vous ayez un aperçu comparatif de ce qu'il se passe en cas de dépistage et en cas de non-dépistage.
Le résumé de leurs calculs est accessible ici : https://www.cochrane.org/fr/CD001877/BREASTCA_depistage-du-cancer-du-sein-par-mammographie

Et la version française est ici : https://www.cochrane.dk/d%C3%A9pistage-du-cancer-du-sein-par-la-mammographie

Etude de Pr.Baum, BMJ 2013

Nous avons intégré les résultats de l'étude de M.Baum publiée dans le BMJ en 2013.
Michael Baum est professeur émérite de chirurgie, division de chirurgie et des sciences interventionnelles, University College London, Londres WC1E 6BT, Royaume-Uni.

Selon ce chercheur, les effets nocifs du dépistage du cancer du sein l'emportent sur les bénéfices lorsque les décès causés par les traitements sont inclus dans le comptage de la mortalité,.
Ces décès doivent être considérés car le bénéfice escompté du dépistage ('vie sauvée' matérialisée par le point doré) est contrebalancé par le décès imputable aux complications thérapeutiques (point en vert matérialisant la 'vie raccourcie' par les dommages dus à la chirurgie, la radiothérapie, la chimiothérapie, l'hormonothérapie).

Citation dernier paragraphe de l'étude :

"Lorsque 10 000 personnes sont dépistées, environ 120 à 140 cas seront surdiagnostiquées dans le groupe d'âge invité.  Quatre cinquièmes de ces femmes recevraient une radiothérapie et auraient un risque accru de mourir  de cardiopathie ischémique et de cancer du poumon. Connaissant les risques (encadré 2) et en les multipliant par les facteurs 1,27 et 1,78 cela nous donne des augmentations de 2 % pour le cancer du poumon et de 1,33 % pour l'infarctus du myocarde. En ajoutant cela aux taux de mortalité toutes causes confondues, j'estime grossièrement  que l'on peut s'attendre à un à trois décès supplémentaires dus à d'autres causes pour chaque décès évité par cancer du sein."

Download / Télécharger





Cancer Rose est un collectif de professionnels de la santé, rassemblés en association. Cancer Rose fonctionne sans publicité, sans conflit d’intérêt, sans subvention. Merci de soutenir notre action sur HelloAsso.


Cancer Rose is a French non-profit organization of health care professionals. Cancer Rose performs its activity without advertising, conflict of interest, subsidies. Thank you to support our activity on HelloAsso.

Quitter la version mobile